mercredi 20 mars 2013

Les Afronauts et les Sorcières


2 expos de photographies donnent une image insolite de l’Afrique :

1.« The Afronauts » à la galerie Quai N° 1 à Vevey en Suisse: cette expo est basée sur un fait historique : au début des années 60, la Zambie se lance dans la course pour la conquête de l’espace. Pas d’une manière officielle, mais sur l’initiative individuelle d'Edwuard Makuka, un enseignant à la retraite, qui décide de créer une agence spatiale nationale. Son projet consistait à envoyer une femme, 2 chats et un missionnaire dans l’espace à bord d’une fusée en aluminium à l’aide d’un système de catapulte. Malheureusement ses ressources n’égalaient pas ses rêves et, après que l’UNESCO ait refusé d’appuyer son projet, le rêve a pris fin.
La photographe espagnole, Cristina de Middel, a recréé visuellement ce projet avorté -  « J’aime beaucoup documenter les faits qui sont incroyables mais vrai et d'autres phénomènes qui sont complètement fausses, mais que les gens ont tendance à croire ». 
The Afronauts © Cristina de Middel

The Afronauts © Cristina de Middel
The Afronauts
photographies de Christina de Middel
20 March – 27 April, 2013
Quai N°1
Place de la Gare 3, 1800 Vevey
Switzerland
T +41(0)21-9253424
 
2. Les Sorcières en Exil « Méfiez-vous, c’est une sorcière! » La chasse aux sorcières est encore d’actualité en Afrique subsaharienne, rendant la vie impossible à des milliers de femmes, voire même leur condamnant à la mort. La croyance en la sorcellerie reste ancrée dans cette région – mais pas seulement. Souvent les accusations de sorcellerie sont aussi une conséquence de la pauvreté -  certaines femmes deviennent un fardeau pour leur famille ou sont la cible de la jalousie et des disputes et afin de se débarrasser d’elles, on les accuse de sorcellerie. Stigmatisées, expulsées et chassées elles sont souvent torturées, même assassinées.  Certaines trouvent refuge dans des « camps de sorcières » comme par exemple à Gambaga ou à Gushiegu dans le nord du Ghana, où la photographe franco-allemande, Ann-Christine Woehrl, les a photographiées pour son projet « les sorcières en exil ». A  travers ce projet, elle voudrait rendre identité, dignité et fierté à ses femmes exilées, vivant dans une grande précarité dans ces camps, souvent sous le contrôle d’hommes qui s’en servent comme esclaves dans les champs.
Anne-Christine Woehrl - Witches in Exil

Anne-Christine Woehrl - Witches in Exil
WITCHES IN EXILE
March 22nd – May 4th, 2013
Opening reception: Thursday, March 21st, 2013, at 7 pm
PINTER & MILCH
Auguststr. 49, 10119 Berlin
+49 (0)30 639 690 89
Wed - Sat 2 - 6 pm and by appointment 
 
 
 
Transacmer Paris
01.42.60.51.51



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...